Catégories
Posts Modélisme Thermique:

Voiture d’occasion : quels conseils pour revendre votre diesel

, Voiture d’occasion : quels conseils pour revendre votre diesel

On le dit mort et enterré, pourtant le moteur diesel équipe encore aujourd’hui une grande majorité des voitures en France. Et s’en défaire est moins compliqué qu’il n’y paraît en suivant ces quelques conseils de revente.

Comment bien préparer son annonce ?

Evitez les grandes métropoles

Au vu de l’augmentation des restrictions de circulation dans les métropoles en France, mieux vaut privilégier un point de vente en-dehors des grandes villes, chez un membre de la famille ou des proches.

Cela boostera vos chances de succès, sans toutefois tomber dans le travers de multiplier la même annonce, sous peine d’être confondu pour une arnaque.

Visez le bon prix

Pour être sûr d’être dans la bonne marge de prix, un coup d’oeil aux annonces plus ou moins similaires à la vôtre (âge et kilométrage proches) est un plus indéniable. Sur base de vos constatations, veillez à placer votre prix dans la moitié la moins élevée de l’ensemble des annonces.

Autre astuce : réajustez le prix de votre occasion pour chaque nouveau département où vous choisissez de diffuser l’annonce. Un même diesel se vendra, par exemple, de 5 à 10% plus cher dans le centre de la France qu’en région parisienne.

Enfin, vendre une « petite » voiture du genre Renault Clio, Peugeot 208 ou Citroën C3 Aircross peut vous permettre d’hausser votre prix au niveau des équivalents essence. Dans ces catégories, le diesel se vend, au mieux, au même tarif qu’eux, mais jamais au-delà.

Deux contrôles techniques valent mieux qu’un

Avant de mettre en vente votre occasion diesel, il est primordial de lui faire passer un contrôle technique pour dissiper tout doute. Deux précautions valant mieux qu’une, n’hésitez pas à procéder à un pré-contrôle en amont. La plupart des centres-autos et concessionnaires le proposent gratuitement.

Autre conseil : une bonne séance de décrassage à votre moteur afin d’obtenir un taux d’opacité des fumées très bas. Un autre argument à même de rassurer vos acheteurs sur l’état de santé de la mécanique.

La pastille Crit’air, un argument en plus

Comme le stipule la réglementation en vigueur, toute voiture diesel mise en circulation à partir du 1 er janvier 2011 a droit à la pastille Crit’Air n° 2 pour pouvoir circuler dans les agglomérations de plus de 150 000 habitants au moins jusqu’en 2028.

Disposer de la fameuse vignette est donc un argument supplémentaire pour séduire des clients susceptibles de faire des trajets en ville et leurs ZFE.

La consommation est de mise

Indiquez vos propres relevés de consommation d’essence en fonction du terrain (ville, route, voie rapide…). Le fait de devoir s’arrêter peu souvent à la pompe est également un atout. D’où l’intérêt de préciser l’autonomie réelle.

Quels bons argument face à l’acheteur ?

Les bases doivent être solides

Avant d’entre dans le détail quant aux argument de votre occasion, ne négligez pas les bases essentielles : un gros nettoyage de la voiture, son dossier complet à portée de main avec son historique d’entretien et de contrôle technique, le carnet d’entretien, etc. Autant d’éléments à même de mettre en confiance votre potentiel futur acheteur.

Quid des coûts d’entretien et d’assurance ?

La plupart des constructeurs fixent désormais leurs forfaits de révision en fonction de la voiture et non plus du type de motorisation. Pour vous en assurer, établissez des devis pour les opérations courantes, comme la vidange ou la révision des freins, correspondant à un modèle essence équivalent à votre diesel.

Cela vous permettra de démontrer à votre potentiel acheteur qu’un modèle diesel se révèle plus fiable, et plus intéressant d’un point de vue budget, par rapport à un essence.

Le diesel, trop polluant ?

L’un des arguments les plus virulents contre la motorisation diesel tient à son côté plus polluant que la moyenne. Une réalité qui a quelque peu changé depuis l’adoption de technologies telles que l’injection très haute pression et le filtre à particules, généralisé depuis 2011 (norme Euro 5).

Rassurez quant à une future revente

Avec la raréfaction des nouveautés diesel sur le marché, ce n’est guère un secret que le nombre de modèles va aussi diminuer en occasion. Il est à supposer que bon nombre d’automobilistes seront encore tentés dans les années à venir par ce type de motorisation, plus sobre qu’une essence.

De plus, à cause de la baisse de l’offre par rapport à la demande, votre acheteur fera face à une plus faible concurrence s’il décide de revendre son achat. Et si l’intérêt est là, il ne devrait guère mettre trop longtemps à trouver un acquéreur pour un prix intéressant.

Un essai sur route pour finir de convainvre ?

Quoi de mieux qu’un test sur route pour rassurer l’acheteur quant au potentiel de vote occasion ?

Source : Auto Plus

A lire aussi :

Stationnement : découvrez les villes les plus chères de France en 2023

Bonus écologique 2024 : comment la France se prépare contre les marques chinoises

Fortes averses : les astuces imparables pour bien protéger sa voiture

Cet écrit a été rendu du mieux possible. Au cas où vous projetez de présenter des renseignements complémentaires à cet article sur le sujet « Modélisme Thermique » vous pouvez écrire aux contacts affichés sur ce site. f-f.fr vous présente de lire cet article autour du sujet « Modélisme Thermique ». f-f.fr est une plateforme d’information qui réunit de multiples informations publiés sur le web dont le domaine principal est « Modélisme Thermique ». Connectez-vous sur notre site f-f.fr et nos réseaux sociaux dans l’optique d’être informé des prochaines communications.