Catégories
Posts Modélisme Thermique:

Voiture de police attaquée à Paris: une enquête ouverte, trois individus placés en garde à vue

, Voiture de police attaquée à Paris: une enquête ouverte, trois individus placés en garde à vue

Une voiture de police a été attaquée par des manifestants à coups de barres de fer lors de la manifestation contre les « violences policières » à Paris ce samedi. Trois personnes ont été placées en garde à vue.

Trois personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre d’une enquête ouverte après l’attaque d’une voiture de police à Paris samedi au coeur de la manifestation contre les violences policières, a indiqué le parquet de Paris dimanche, sollicité par l’AFP.

« Une enquête a été ouverte du chef de violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique et confiée à la sûreté territoriale de Paris », a précisé le ministère public, confirmant sur ce point une information du Parisien.

Alors que le parquet avait annoncé plus tôt dans la journée qu’onze personnes au total avaient été placées en garde à vue suite à la manifestation de samedi, il a précisé que trois de ces personnes l’étaient dans le cadre de cette enquête.

Un policier sort son arme

Après un départ dans le calme vers 15h00 depuis la gare du Nord, un pré-cortège de centaines d’individus vêtus de noir et cagoulés s’est constitué, dégradant les vitrines de plusieurs agences bancaires et caillassant une voiture de police, a constaté samedi un journaliste de l’AFP.

Cette voiture, coincée dans la circulation boulevard de Clichy, a été attaquée « à coup de barre de fer », a indiqué la préfecture de police de Paris.

L’un des policiers est alors brièvement sorti du véhicule arme à la main pour tenir à distance les manifestants, selon plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, confirmées par une source policière. Selon une source proche du dossier à BFMTV, il n’y aura pas d’enquête administrative ouverte pour la sortie de l’arme.

Une « intervention des BRAV », du nom de cette unité controversée de policiers à moto, a ensuite « permis de faire cesser l’action et mettre a l’abri » les policiers présents dans le véhicule, a ajouté la préfecture.

« Des violences inacceptables »

« Parmi cet équipage (de police) qui comportait 4 effectifs (…) nous avons 3 personnes qui sont heureusement blessés légers », a indiqué samedi le préfet de police Laurent Nuñez sur BFMTV, précisant qu’il s’agissait de « traumas aux cervicales » pour deux d’entre eux, sans préciser ce qui avait causé ces blessures. Selon les informations de BFMTV, le préfet de police a appelé chacun des policiers pour les féliciter et leur apporter son soutien.

Nuñez avait déjà annoncé que « trois personnes (…) présumées être impliquées dans ces faits (avaient) été interpellées ».

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait réagi sur X (ex-Twitter) en fustigeant « des violences inacceptables contre les forces de l’ordre ». Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté samedi dans toute la France « contre les violences policières », à l’appel de nombreuses organisations de gauche.

Sur le même sujet

Quelque 31.300 personnes ont manifesté dans l’ensemble du pays (dont 9.000 à Paris), selon le ministère de l’Intérieur, et environ 80.000 (dont 15.000 à Paris), selon la CGT et LFI.

H.D. avec AFP

Cet écrit a été rendu du mieux possible. Au cas où vous projetez de présenter des renseignements complémentaires à cet article sur le sujet « Modélisme Thermique » vous pouvez écrire aux contacts affichés sur ce site. f-f.fr vous présente de lire cet article autour du sujet « Modélisme Thermique ». f-f.fr est une plateforme d’information qui réunit de multiples informations publiés sur le web dont le domaine principal est « Modélisme Thermique ». Connectez-vous sur notre site f-f.fr et nos réseaux sociaux dans l’optique d’être informé des prochaines communications.