Catégories
Posts Modélisme Thermique:

Escapades sans voiture en France et en Europe

, Escapades sans voiture en France et en Europe
Train – vignes de Lavaux © Michal Ludwiczak – stock.adobe.com

Nous sommes de plus en plus nombreux à souhaiter trouver des alternatives pour continuer à voyager en minimisant notre empreinte carbone et nous reconnecter à la nature. Et si on laissait la voiture au garage ?

À vélo, en train, en bateau ou encore à pied, voici 12 idées de voyages sans voiture en France et en Europe, de la Bretagne au lac de Côme et de la Catalogne à la baie de Somme.

Les châteaux de la Loire à vélo : allier culture et sport

Les châteaux de la Loire à vélo : allier culture et sport
Arrivée au château de Chambord à vélo © Michal Szymanski – Shutterstock

Du vaste Chambord – inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco – à Chenonceau en passant par Blois ou des sites moins connus comme Baugé, les châteaux de la Loire se découvrent facilement à vélo. La région est fortement pourvue en pistes cyclables, bien aménagées, balisées et relativement plates. Tout en descendant le cours de la Loire, on remonte le temps jusqu’au XVIe, voire le XVe siècle pour les plus anciens.

Depuis Paris, on peut embarquer à la gare Montparnasse avec sa petite reine – sinon en louer une sur place – et 1 h 30 plus tard, nous voici déjà à Blois. De là, des itinéraires de 1 à 3 jours permettent de découvrir les châteaux le temps d’un week-end sans voiture plus ou moins long. Auberges, campings et restaurants ponctuent le parcours et permettent de faire une pause entre deux coups de pédales.

Le + de routard.com :

Le nouveau Routard Les Châteaux de la Loire à vélo propose 20 idées d’escapades de 1 à 3 jours. Chaque itinéraire contient une belle carte illustrée, des infos techniques sur la durée, le kilométrage et la difficulté, un descriptif étape par étape, des bonnes adresses, des infos pratiques (location et réparation de vélo, gare d’accès, sites Internet…), ainsi qu’un parcours intégral géolocalisé téléchargeable par QR Code sur son smartphone.

Les îles Chausey : un refuge insulaire sans voiture

Les îles Chausey : un refuge insulaire sans voiture
Îles Chausey © Andreas – stock.adobe.com

Ici, les seuls moteurs qui vrombissent sont ceux des bateaux. L’archipel de Chausey se trouve à 17 km de Granville, entre le Mont-Saint-Michel et Jersey, à 3 h de Paris en train. Seul archipel normand resté français malgré le traité de Brétigny (1360), les îles Chausey s’étendent sur 5 000 ha maritimes. On rejoint la Grande Île depuis Granville.

Sur cette terre insulaire, le chant des oiseaux n’est dérangé par aucun bruit de moteur et pour cause : les voitures y sont tout simplement interdites ! Une randonnée de 8 km permet de s’émerveiller devant les principaux centres d’intérêt : le phare et le sémaphore, la tour Lambert, le Fort et le vieux Fort, mais aussi les plages de Port-Marie et de Port-Homard ainsi que de nombreux oiseaux et phoques.

Le + de routard.com :

D’origine granitique, les îles Chausey ont fourni la pierre utilisée pour construire le Mont-Saint-Michel, Saint-Malo et une partie des trottoirs de Paris et de Londres.

Le canal du Nivernais : slow tourisme sur l’eau ou à vélo

Le canal du Nivernais : slow tourisme sur l’eau ou à vélo
Canal du Nivernais © Gwenaelle.R – stock.adobe.com

Au cœur d’un écrin de nature, le canal du Nivernais traverse l’ancien pays du flottage du bois, de Decize (Nièvre) à Auxerre (Yonne). Le parcours de 174 km est ponctué d’ouvrages d’art (écluses, pont-levis…) entre coteaux viticoles et villages de charme, châteaux et réserves naturelles. Il se découvre en bateau ou à vélo, sur des itinéraires balisés.

Ceux qui emprunteront le canal pourront, au choix, louer un bateau habitable sans permis ou embarquer pour une croisière bucolique. Les plus sportifs enfourcheront la petite reine pour longer le canal sur les pistes. En tout, 175 km de véloroute le long du canal et de nombreuses pauses en chemin pour casser la croûte ou reposer ses mollets le temps d’une nuit.

De quoi couler des jours heureux en Bourgogne sans voiture, à deux heures de train de la capitale.

Lire aussi Le canal du Nivernais avec le Routard

Le + de routard.com :

Dans l’Yonne, ne manquez pas les carrières souterraines de Bailly, d’où furent extraites les pierres de Notre-Dame de Paris et du Panthéon. Ces carrières abritent aujourd’hui des milliers de bouteilles d’un crémant pétillant !

Les canaux de Bretagne : voguer entre mer et l’océan

Les canaux de Bretagne : voguer entre mer et l’océan
Passage de l’écluse – canal de Nantes à Brest © aterrom – stock.adobe.com

La Bretagne, ce n’est pas que la mer, c’est aussi l’eau douce ! Du nord au sud, d’ouest en est, des canaux la sillonnent. Si l’on souhaite relier la Manche à l’Atlantique en passant par les jolies villes bretonnes que sont Saint-Malo, Dinan, Rennes, Redon et la Roche-Bernard ,on emprunte la liaison Manche-Océan (220 km) en naviguant sur le canal d’Ille-et-Rance et la Vilaine. Si l’on est plutôt féru d’écluses, on se dirigera sur le canal de Nantes à Brest (360 km), un joyau d’ingénierie du XIXe siècle, jalonné de 238 écluses, de ports et de cités d’art et d’histoire. Enfin, le canal du Blavet, de Pontivy à Lorient (136 km), s’enfonce dans une vallée encaissée entre ruisseaux, chapelles et vieux villages.

Sur les eaux, vous croiserez bon nombre de kayakistes et de pêcheurs. Après un voyage de trois heures en train depuis Paris, il est possible de voguer sur ces canaux au cours d’une virée fluviale à bord d’un bateau de plaisance sans permis. Leurs rives se prêtent à la randonnée, à pied, à cheval et surtout, à vélo. Plusieurs maisons éclusières qui proposent gîte et couvert jalonnent le parcours. Un autre regard sur le Bretagne.

Lire aussi Les canaux de Bretagne avec le Routard

Le + de routard.com :

Le canal de Nantes à Brest se nourrit de rivières – l’Erdre, l’Isac, l’Aff, l’Oust, le Blavet, l’Aulne – qui baignent sites naturels et chefs-d’œuvre architecturaux comme le château de Josselin, relevés d’œuvres contemporaines, et le spot nautique du lac du Guerlédan, le plus grand de Bretagne. Entre Nantes et Carhaix, le parcours se confond avec la véloroute La Vélodyssée.

Avignon et le Vaucluse à vélo : la Provence à coup de pédales

Avignon et le Vaucluse à vélo : la Provence à coup de pédales
Palais des Papes – cycliste © Pictures news – stock.adobe.com

Avignon, l’une des villes étape de la ViaRhôna, un parcours qui relie le lac Léman à la mer Méditerranée, n’est située qu’à trois heures de train de la capitale. La Cité des Papes s’est dotée de voies vertes et d’une pléthore de pistes cyclables. 

Parmi les escapades à faire à deux roues : l’Ile de la Barthelasse, véritable poumon vert de la ville, grâce à la navette fluviale gratuite, le patrimoine de Villeneuve-les-Avignon, sur l’autre rive du Rhône, le chemin des Canaux jusqu’à Montfavet ou, pourquoi pas, sillonner le département du Vaucluse qui compte de nombreux itinéraires balisés et prestataires labellisés « Accueil vélo ».

Pour vous aider et vous orienter, l’office du tourisme d’Avignon a mis en ligne un guide téléchargeable Avignon à vélo

Le + de routard.com :

Vous avez de bons mollets et un niveau intermédiaire ? Le Luberon à vélo compte 236 km de pistes à parcourir de préférence au printemps ou à l’automne afin de découvrir à son rythme ce merveilleux coin de Provence.

L’Occitanie en train : rail trip dans le sud de la France

L’Occitanie en train : rail trip dans le sud de la France
Train jaune © Office de Tourisme de Font Romeu – CRTL Occitanie

Les Pyrénées, la Méditerranée, le canal du Midi sont, entre autres, les quelques lieux exceptionnels qu’abrite la région Occitanie. Il est possible de les découvrir sans voiture grâce aux 19 lignes ferroviaires en place dans la région. Les portes d’entrées de ces lieux sont facilement accessibles en train depuis Paris (Paris-Nîmes 3 h, Paris-Toulouse 4 h 30…).

Et pour promouvoir la mobilité durable, l’Occitanie a mis en place un tarif à 10 € par jour permettant de prendre le train en Occitanie de manière illimitée (voir ci-dessous). Piémont, Cévennes, Pays catalan, Tarn, Lozère, Aubrac et Canal des 2 mers, et nombre de Grands Sites d’Occitanie, ne sont désormais plus qu’à une portée de wagon. Et le pass permet en plus d’utiliser la ligne du fameux Train jaune, le pittoresque train touristique qui traverse les Pyrénées catalanes.

Le + de routard.com :

Le Pass Occitanie Rail Tour que l’on peut acheter en ligne permet de voyager de 2 à 6 jours consécutifs pour 10 € par jour en utilisant les trains régionaux (les Intercités et TGV ne sont pas concernés).

La Catalogne en train : Barcelone et Gérone à grande vitesse !

La Catalogne en train : Barcelone et Gérone à grande vitesse !
Gérone © alexey_fedoren – stock.adobe.com

Quand on évoque la Catalogne, on pense à la belle Barcelone et à ses inestimables trésors architecturaux comme la Sagrada Familia ou le parc Güell. Qu’à cela ne tienne, la région ibérique regorge de bien d’autres beautés naturelles ou architecturales.

Pour les découvrir à son rythme, le train se révèle être une excellente option. Il permet de voyager sans voiture, en ne manquant rien du spectacle offert par un paysage singulier qui défile sous les yeux. Des quartiers branchés barcelonais, aux montagnes plus sauvages de Lérida en passant par les murailles de Tarragone et les ruelles de Gérone, il est possible de réaliser cette boucle en train grâce au réseau ferroviaire bien développé de ce côté-là de l’Espagne.

Le + de routard.com :

Outre Paris, 14 autres villes françaises sont également reliées à la Catalogne par le rail, dont Lyon, Marseille et Toulouse. Plus d’infos dans notre reportage La Catalogne en train

Fribourg et la Forêt noire : slow tourisme chez les frères Grimm

Fribourg et la Forêt noire : slow tourisme chez les frères Grimm
Fribourg © katatonia – stock.adobe.com

La Forêt-Noire s’étend au sud-ouest de l’Allemagne et jouxte la France. Réputée pour sa forêt dense au feuillage persistant et ses villages pittoresques, elle est souvent associée aux contes des frères Grimm. Parmi les belles cités de la région, Fribourg, la ville la plus méridionale d’Allemagne.

Depuis Paris, on peut rejoindre Fribourg en moins de 4 h de train. Outre la visite de la ville pavée, on peut continuer le chemin en direction des villes alentour, comme Offenbourg, des lacs où piquer une tête en été (Gifiz-See) et des massifs montagneux pour en prendre plein les mirettes !

Lire aussi notre reportage sur Fribourg-en-Brisgau et Baden-Baden et Baden-Baden, la dolce vita en Allemagne

Le + de routard.com :

La Weinfest a lieu chaque année, en juillet, à Fribourg-en-Brisgau. Pour l’occasion, vignerons et exposants gastronomiques de Fribourg et des environs se retrouvent place de la Cathédrale pour proposer leurs vins et mets savoureux. N’hésitez pas à y faire un tour pour découvrir les meilleurs crus du pays de Bade. La région est également sympa à découvrir en décembre lors de marchés de Noël de Forêt-Noire.

Salzbourg en train de nuit : Mozart au bout de la ligne

Salzbourg en train de nuit : Mozart au bout de la ligne
Salzbourg © JFL Photography – stock.adobe.com

Depuis la mise en place d’un réseau ferroviaire nocturne de plus en plus dense, nombre de villes européennes sont accessibles depuis Paris. C’est le cas de Salzbourg, ville-étape sur le parcours du train de nuit qui relie Paris à Vienne, après un trajet d’environ 9 h.

La quatrième ville d’Autriche peut faire l’objet d’un city break bien agréable, placé sous le signe de la culture, de l’art de vivre et de la beauté. Car l’on vient à Salzbourg pour sa vieille ville – inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco –, ses monuments baroques, sa situation privilégiée en face des Alpes, et Mozart, natif de sa ville, qui a laissé son empreinte un peu partout.

À noter : la région environnante du Salzkammergut, accessible depuis Salzbourg, compte pas mal d’attraits, entre montagnes, lacs et villages de charme.

Lac de Côme : la dolce vita au fil de l’eau

Lac de Côme : la dolce vita au fil de l’eau
Varenna – lac de Côme Eva © Bocek – stock.adobe.com

À 1 h de train de Milan, le lac de Côme, avec ses villas aux jardins luxuriants et ses eaux bleu saphir, dans lesquelles se reflètent les sommets des Alpes, peut se visiter sans voiture.

Pour se rendre dans ce superbe coin du nord de l’Italie, des TGV et Frecciarossa quotidiens relient Paris-Gare de Lyon au centre de Milan, d’où l’on prend une correspondance pour Côme, porte d’entrée du lac. Sur place, les dizaines de villages qui ont essaimé autour du troisième plus grand lac d’Italie peuvent se découvrir grâce aux ferrys de la compagnie Navigazione Laghi, le meilleur moyen d’admirer toute la beauté des lieux.

De Bellagio, le Saint-Tropez du coin, à Tremezzo et Lenno, en passant par Varenna, il est préférable d’admirer ces paysages au printemps, quand la nature pare les jardins et la nature de leurs plus beaux atouts, ou à l’automne quand de jolies couleurs teintent le tableau. Des vacances aussi fastes que slow.

Pour en savoir plus, lire Lac de Côme, l’enchanteur

Le + de routard.com :

La partie nord du lac, l’Alto Lago, est moins fréquentée. Relativement éloignée de Côme, elle n’est pas la plus touristique du lac. Vous n’y trouverez pas les villas fastueuses des environs de Côme et les villages y sont moins nombreux. Cet « autre » lac de Côme, moins élitiste, constitue une base tranquille et moins chère pour visiter la région.

Riviera vaudoise : la Suisse aux allures de côte méditerranéenne

Riviera vaudoise : la Suisse aux allures de côte méditerranéenne
Château de Chillon © saiko3p – stock.adobe.com

La Riviera vaudoise s’étend à l’est de Lausanne, englobant les jolies villes de Montreux et Vevey, au bord du lac Léman. Sa situation lui permet de profiter d’un microclimat méditerranéen, il y fait bon vivre toute l’année. Les pins parasols, cyprès et palmiers poussent sans labeur et l’ambiance y est propice à la détente et aux balades.

Depuis Paris-Gare de Lyon, on rejoint Lausanne après un voyage de 4 h en train. On peut ensuite rejoindre en train régional sa première étape. Les villes peuvent se relier en train, mais aussi en bateau. Munissez-vous d’un Swiss Travel Pass pour voyager à votre guise.

On pourra commencer par le magnifique vignoble de Lavaux, avec ses vignes en terrasse inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco, ou le château de Chillon, une ancienne forteresse du XIIe siècle construite sur un îlot rocheux du lac Léman. À Vevey, on ne manquera sous aucun prétexte le musée Chaplin, tandis qu’on se laissera aller à la dolce vita à Montreux en admirant l’architecture Belle Époque et les eaux bleutées du Léman, dont c’est incontestablement la plus belle partie.

Lire aussi La Suisse en train

Le + de routard.com :

Pour les fans de Queen, Montreux organise des Freddie Tours en hommage à Freddie Mercury. Le chanteur avait eu un coup de cœur pour la cité dans laquelle il se réfugiait pour fuir la célébrité. Anecdotes, photos d’archives, récits captivants et bien sûr, tubes interplanétaires dans les oreilles rythment la balade.

Les Grands Sites de France : escapade nature sans voiture

Les Grands Sites de France : escapade nature sans voiture
Vélo – canal du Midi © M.studio – stock.adobe.com

Découvrir des Grands Sites de France sans voiture ? C’est possible et même conseillé tant ce label est associé au concept de durabilité. Créé en 2000, « Grands Sites » est attribué par l’État selon des critères très exigeants. Il couronne les efforts exercés par des collectivités locales afin de mettre en valeur leur patrimoine.

À ce jour, 51 paysages exceptionnels ont été recensés partout en France. Certains ne sont éloignés que de quelques coups de pédales ou d’un court voyage en train. C’est notamment le cas de trois grands sites entre Aude et Hérault : le canal du Midi à Béziers, la cité de Minerve et la cité de Carcassonne reliées grâce aux trains, aux bus, aux vélos électriques et à la randonnée. D’autres Grands Sites sont accessibles sans voiture comme le Marais poitevin, la Sainte-Victoire, la Dune du Pilat, la baie de Somme ou les dunes de Flandre.

Pour en savoir plus lire notre dossier Grands Sites de France

Le + de routard.com :

Si vous souhaitez vous lancer dans la découverte des Grands Sites de France sans voiture, n’hésitez pas à consulter le site www.escapadenature-sansvoiture.fr qui vous aidera à planifier votre voyage.

Cet écrit a été rendu du mieux possible. Au cas où vous projetez de présenter des renseignements complémentaires à cet article sur le sujet « Modélisme Thermique » vous pouvez écrire aux contacts affichés sur ce site. f-f.fr vous présente de lire cet article autour du sujet « Modélisme Thermique ». f-f.fr est une plateforme d’information qui réunit de multiples informations publiés sur le web dont le domaine principal est « Modélisme Thermique ». Connectez-vous sur notre site f-f.fr et nos réseaux sociaux dans l’optique d’être informé des prochaines communications.