Catégories
Posts Modélisme Thermique:

« Depuis avril 2022, nous n’avons plus aucune nouvelle »: ce Cogolinois se bat pour l’installation de bornes incendie dans son quartier

La peur ronge Christian Ronze depuis 2021. Année de l’incendie de Gonfaron, lequel s’est répandu dans le golfe de Saint-Tropez. En août 2021, les flammes ravagent le massif des Maures. Après avoir traversé la Garde-Freinet et Grimaud, elles se dirigent vers Cogolin et La Mole. « Nous avons été encerclés, la situation était catastrophique, nous avons hébergé une famille de touristes britanniques, qui avait renversé leur voiture un peu plus loin », se souvient-il. « Ma maison est entourée de vignes; j’ai été épargné. » Ce qui ne fut pas le cas de certains de ses voisins plus au sud, les flammes venant du nord.

La borne la plus proche à 1.500 m

Depuis ce drame, le Cogolinois implore les collectivités locales de prolonger et de renforcer le réseau d’eau potable dédié à la défense contre les incendies dans son quartier. « la Galine, nous ne sommes pas raccordés au réseau d’eau potable, nous avons des forages; il en est de même pour le réseau d’eau de bornes incendies. La borne la plus proche est au niveau du terrain de modélisme, sur le chemin de l’Argentière à Cogolin. »

Quelques jours plus tard, il envoie un courrier à l’intercommunalité pour savoir si le réseau peut être renforcé et déployé sur son quartier. « Un mois plus tard, j’ai eu une réponse de Vincent Morisse, président de l’intercommunalité », rapporte-t-il, courrier en mains.

« Je vous confirme que cette extension de réseau est prise en compte par la Communauté de communes », lui répond l’élu, détaillant un agenda précis. À savoir, la désignation d’un cabinet d’études d’ici la fin 2021; une étude au premier semestre 2022; des travaux sur la seconde partie de l’année, pour une mise en service avant l’été 2023.

Plus de nouvelle depuis avril 2022

« Depuis avril 2022, nous n’avons plus aucune nouvelle. Et en attendant, je vois plein de chantiers se faire aux quatre coins du Golfe », regrette Christian Ronze. Contactée, la Communauté de communes du golfe de Saint-Tropez a pu apporter des explications: « Dans ce cas précis, il y a un problème foncier sur le quartier; des riverains auraient annexé illégalement le chemin communal, empêchant de facto tous travaux », rapporte la direction du pôle eau de la CCGST. « Une procédure serait en cours devant les tribunaux compétents entre ces propriétaires et la commune de Cogolin. »

Quant à la question de la norme en vigueur concernant le positionnement des bornes incendies, les techniciens du pôle eau ont pu clarifier la norme en vigueur. « Sur une installation standard, une borne doit être installée, au plus loin, à 200 m de toute habitation. »

, « Depuis avril 2022, nous n’avons plus aucune nouvelle »: ce Cogolinois se bat pour l’installation de bornes incendie dans son quartier
Ces bornes incendies permettent de délivrer 60m³ par heure pendant deux heures. Un volume utile pour un sinistre de faible ampleur.

« Une borne ne fait pas le poids face à un incendie de forêt »

En matière de renforcement du réseau d’eau potable lié à la défense contre les incendies, la situation est complexe. « Nous intervenons, car les réseaux d’eaux relèvent de la compétence de l’intercommunalité », précise ainsi la direction du pôle eau de la communauté de communes du golfe de Saint-Tropez (CCGST). « La compétence Défense extérieure contre les incendies (DECI), relève, quant à elle, des communes. »

Concrètement, lorsque les communes identifient une faiblesse en matière de DECI, elles doivent faire une demande à l’intercommunalité pour procéder aux travaux relatifs à la demande. « Nous agissons uniquement si les communes le demandent », conclut le Pôle eau de l’intercommunalité. « Il n’y a donc pas de priorisation. Nous travaillons par opportunité, au cas par cas. »

Des travaux réalisés sur demande de la commune

Face à la demande grimpante, en la matière, des communes, l’intercommunalité a musclé ses moyens. « Nous avons recours à trois entreprises spécialisées dans le domaine, lesquelles nous mettent à disposition deux équipes de chantier chacune », détaille la collectivité. « Nous pouvons ainsi travailler sur six chantiers simultanément. Nous planifions ensuite les chantiers tout le long de l’année, en prenant en compte la saisonnalité du territoire. » À savoir, les axes importants et zones urbanisées en hiver et les zones rurales et peu fréquentées en été.

Pour autant, ce réseau ne permettra pas de lutter contre les feux de forêts. Les techniciens sont formels. « Les réseaux et bornes standards sont calibrés pour pouvoir délivrer 60 m³/heure pendant deux heures », détaille la direction du Pôle eau. « Une borne ne fait pas le poids face à un incendie de forêt. Au bout des deux heures, le débit faiblira. Ces bornes sont faites pour lutter contre les feux d’habitation et permettre aux pompiers de circonscrire le sinistre. »

Si la volonté était de lutter contre les incendies d’espaces naturels, « cela nécessiterait des installations plus importantes, plus coûteuses; au passage, l’eau potable transiterait plus longtemps dans les canalisations. Chose qui pourrait détériorer sa qualité ».

Cet écrit a été rendu du mieux possible. Au cas où vous projetez de présenter des renseignements complémentaires à cet article sur le sujet « Modélisme Thermique » vous pouvez écrire aux contacts affichés sur ce site. f-f.fr vous présente de lire cet article autour du sujet « Modélisme Thermique ». f-f.fr est une plateforme d’information qui réunit de multiples informations publiés sur le web dont le domaine principal est « Modélisme Thermique ». Connectez-vous sur notre site f-f.fr et nos réseaux sociaux dans l’optique d’être informé des prochaines communications.